Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


A propos de "Madame Hiramabbi. La Concierge de la rue des Trois-Frères" de Philippe Benhamou

Publié par Joel Jacques sur 2 Janvier 2015, 13:47pm

Catégories : #livres

A propos de "Madame Hiramabbi. La Concierge de la rue des Trois-Frères" de Philippe Benhamou

par Clara Safronia

Allez savoir pour quelle raison ce livre paru récemment chez Dervy s’est retrouvé parmi les polars à chroniquer pour Critica Masonica… un signe du destin ? En tout cas un vrai bonheur de lecture. Ce roman se lit en effet d’une traite, et très facilement. C’est une jolie histoire qui, tout en douceur, nous amène sur le chemin certes traditionnel de la quête, mais dans un style un peu déjanté, quasi surréaliste, l’auteur faisant subtilement référence à des ouvrages ou à des évènements récents, tout en reprenant sans ostentation symboles et éléments de la vie maçonnique. Vous pourrez ainsi croiser une concierge âgée qui vit dans le souvenir de son mari et de son fils, un chat qui, parfois, (ça arrive) parle, des locataires tout aussi vieillissants que leur gardienne faisant, comme il se doit, figure de puits de sagesse, dispensant leurs messages à qui veut les entendre et un jeune homme qui se cherche à l’orée de la vie et avance sans préjugé, avec fraicheur et naturel. Utilisant certains symboles, mais se gardant d’en dévoiler le sens, Benhamou nous offre un joli conte contemporain plein de poésie. Finesse, fraicheur et humour sont au programme. On rangera cet ouvrage au rayon déjà bien rempli des « romans initiatiques », en espérant qu’il aura le succès qu’il mérite, aux côtés du Petit prince et de Jonathan le goéland.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents