Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


Transhumanisme et singularité

Publié par Rédac' sur 14 Juillet 2015, 11:23am

Catégories : #livres

Transhumanisme et singularité

Georges Bormand

Un certain nombre de débats récents dans différentes obédiences, en tenue blanche fermée, ouverte ou en conférence ouverte au public, ont porté sur le thème du « transhumanisme » mis à la mode par différents penseurs. En général, les tenues et les débats auxquels j’ai pu participer, étaient présentés par des auteurs qui, abusivement, présentent les différents groupes transhumanistes comme des partisans convaincus d'une transformation radicale, des prophètes utopistes. Ce que ne sont pas les auteurs du Manifeste transhumaniste qui veulent envisager les possibilités avec réflexion, possibilité d'approuver ou de rejeter une évolution suivant qu'elle paraîtra une amélioration ou non et suivant qu'elle s'inscrira dans la continuation de l'évolution humaine ou dans la rupture. Mais un certain nombre de livres et de débats conduits par les auteurs de ces livres visaient à confondre l'idée même du transhumanisme et les dérives auxquelles cette idée peut mener, allant jusqu'à présenter comme leurs les réserves et les refus des différents groupes classés transhumanistes, groupes qu'il faut par ailleurs distinguer : transhumanistes, extropiens, singularistes, etc. Voire même à mélanger le débat transhumaniste avec d'autres débats comme celui sur la théorie du genre, sous prétexte du manifeste féministe de Donna Haraway, Simians, Women and Cyborgs,qui instruisait les rapports entre sexisme et machinisation des individus.

Nombre de livres récents prennent plaisir à mélanger et à caricaturer des problèmes distincts pour assimiler tous ceux qui prétendent envisager une remise à plat complète des rapports humains en prenant en compte les nouvelles possibilités induites par la mécanisation, l'informatisation, les recherches biologiques, neurobiologiques et constructivistes (BICS). À confondre les désirs de développement de l'intelligence humaine des extropiens, ceux d'immortalité du « gourou » singulariste Ray Kurzweil, ceux de cyborgisation et d'exosquelette, ceux d'humains augmentés que ce soit par des ajouts mécaniques, informatiques ou biologiques, etc...

Il me paraît impossible d'énumérer et de détailler avec soin les différents groupes de réflexion sur le transhumanisme (humanisme remis à jour et non rejet de l'humain), l'étude des post-humains éventuels ou celle de la Singularité, notion imaginée en 1994 par le mathématicien et auteur de science-fiction Vernor Vinge pour désigner la rupture dans la continuité historique que pourrait induire l'apparition d'« intelligences artificielles » supérieures à l'intelligence humaine et l'apparition d'une société incompréhensible aux auteurs actuels. Je me contenterai de faire remarquer que la vision presque complotiste que présentent les nombreux critiques conservateurs, chrétiens ou progressistes, s'apparente assez nettement à la présentation déformée de la franc-maçonnerie par ces mêmes critiques. Même si non couverte par l'obligation d'un secret maçonnique, leur réflexion reste confidentielle et ignorée de nos soeurs et nos frères qui devraient au contraire y chercher des convergences avec le projet maçonnique.

À défaut de pouvoir détailler ces différentes réflexions, je vous invite donc à aller chercher les références et explications nécessaires dans les livres des différents auteurs qui ont traité ces sujets, en particulier Julian Huxley, Marvin Minsky, Hans Moravec, Kim Eric Drexler (Engines of Creation: The Coming Era of Nanotechnology, 1986) , les documents de l'Extropy Institute créé en 1992 par More et Morrow, de la World Transhumanist Association (WTA) créée en 1998 par Nick Bostrom et David Pearce et la Déclaration transhumaniste publiée en 2002 par la WTA. Pour ma part, je me contenterai de joindre à cette introduction quelques notules sur des romans qui essayent, d'une manière ou d'une autre, d'exprimer en termes actuels ce que pourrait être la vie des post-humains, transhumains ou intelligences d'après la Singularité.

À suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents