Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'étude critique et académique du fait maçonnique, complémentaire de la revue du même nom. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.

À propos de « L’Énigme des Arêtes de Poisson. De la Croix-Rousse à Jérusalem. Histoire d’un secret millénaire » de Walid Nazim (Lyon souterrain)

À propos de « L’Énigme des Arêtes de Poisson. De la Croix-Rousse à Jérusalem. Histoire d’un secret millénaire » de Walid Nazim (Lyon souterrain)

Clara Saphronia

Un livre qui parle de secrets. Pas n’importe lesquels, un important réseau de galeries souterraines réalisées on ne sait quand, ni par qui… comment ne trouver aucune trace d’un tel ouvrage ? Encore moins d’explication sur le but recherché par les concepteurs de ce réseau, ni sur son utilisation.

L’auteur nous livre une très sérieuse investigation, émet des hypothèses qu’il analyse de façon quasi policière… ou maçonnique quant à la rigueur et l’exigence du travail. Il nous déroule l’histoire des templiers, de fil en aiguille en arrive aux frères Willermoz, puis à l’abbé Saunière. Antoine Marcas n’aurait mieux fait. D’ailleurs, il pourrait s’inspirer de cette énigme.

Il y a un secret, probablement beaucoup de morts, mais nous ne les voyons pas directement, pas de course poursuite effrénée, des femmes (mais oui, des religieuses essentiellement), un raisonnement dont nous suivons les méandres et qui nous amène peut être à la résolution d’une autre énigme... qui elle aussi a fait couler beaucoup d’encre et occasionné pas mal de recherches en vain.

Alors il ne s’agit pas d’un polar, mais il se lit comme un polar, avec autant de suspens et d’envie de continuer pour savoir où Walid Nazim nous mène.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article