Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


une Politique de la Relation - Quel monde désirons-nous ?

Publié par Rédac' sur 29 Septembre 2015, 16:02pm

Catégories : #livres

une Politique de la Relation - Quel monde désirons-nous ?

L’immense richesse du livret Pour une Politique de la Relation - Quel monde désirons-nous ? est de participer aux réflexions sur les enjeux « culturels/interculturels » du monde contemporain et de donner à voir des pratiques interculturelles que réalisent des associations et des artistes. L’association maçonnique le Tout-monde est partie prenante de ce collectif.

Les signataires du Manifeste « Pour une Politique de la Relation » partagent toutes et tous l’idée que l’invention du monde est une alchimie permanente où rien n’est fixé, rien n’est figé, tout est vivant. Mais il y a des urgences car comme le dit Patrick Chamoiseau : « de vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler ». C’est pour répondre à ces vieilles ombres que nous devons construire une culture du métissage.

une Politique de la Relation - Quel monde désirons-nous ?

- Emmanuel Terray, dans son texte Échange et singularité écrit : « la nécessité et l’urgence d’une politique de la relation procèdent aujourd’hui d’un constat largement reconnu : la diversité des cultures est à l’origine de tout progrès et de toute création. »

- Dans son article Être-au-Tout-Monde, nos héritages, Abdelatif Chaouite que l’on retrouvera dans le n°7 de Critica Masonica ajoute : « mille voix s’élèvent de part ce monde pour dire les complexités, les entremêlements de nos héritages et leur devenir Rhizome, les connectant suivant des lignes d’une déterritorialisation généralisée (économique, sociale, écologique, culturelle et politique). »

- Dans La pensée du dehors et l’étrangeté, la logique identitaire et les étrangers, François Laplantine note : « la pensée de l’être est une pensée de l’identification. C’est elle qui désigne, marque, place, pose, dispose et finalement institue la prétention identitaire : la négritude, l’indianité, la latinité, la germanité, l’Orient, l’Occident… »

- Dans sa contribution Passer par l’extérieur pour faire relation, Yolande Bacot, s’appuyant sur la pensée de François Julien, affirme que « le concept d'écart à l'inverse de celui de différence procède d'une distance et non d'une distinction sous entendant une identité de principe (...) excluant par là même toute forme de domination. C'est ainsi qu'en relevant les écarts entre les cultures, chacune devient une ressource pour les autres. »

Ces brefs extraits vous donneront un avant goût de la saveur de 20 contributions et de 111 pages à découvrir. Prendre le temps de les lire permettra de s’interroger sur l’Altérité qui pour Olivier Frérot est le nouveau nom de la Fraternité.

Pour se procurer le livret Pour une Politique de la Relation - Quel monde désirons-nous ?

Commande à adresser à La Maison des Passages, 44 rue Saint Georges, 69005 Lyon (04 78 42 19 04 // maisondespassages@orange.fr) en joignant un chèque de 8 € à l’ordre de La Maison des Passages (prix comprenant le livret et les frais d’envoi).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents