Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


2050, l'Islam, l'Occident... et le GADLU

Publié par Rédac' sur 13 Novembre 2015, 17:38pm

Catégories : #livres

2050, l'Islam, l'Occident... et le GADLU

Jean-Pierre Bacot

Dans un article intitulé « Le monde sera-t-il musulman ? » (Telos-eu.com, 30 octobre 2015 et Slate.fr, 1er novembre 2015), Julien Damon, professeur associé à Sciences-po, se lance dans la futurologie de manière très sérieuse. Il s'appuie en effet sur les travaux de la revue Futuribles et du Pew Research Center pour établir, sur la base de projections démographiques, que l'Islam sera, en 2050, la première religion du monde.

Membre du réseau Telos (agence intellectuelle regroupant universitaires et professionnels), Julien Damon ne se contente pas de cette prévision. Il introduit en effet un élément d'importance concernant la France, mais que l'on pourrait élargir à une bonne partie de l'Occident. Il n'y aura pas, face à cette religion musulmane, d'univers chrétien, ni même post-chrétien, mais un monde d'indifférence, d'agnosticisme et d'athéisme massifs, une majorité de « désaffiliés ». Pourquoi ne pas noter que ce sera pour la première fois dans l'histoire de l'humanité ? Il est, en la matière, une somme d'impensés écrasante...

Lorsque cette idée sera entrée dans la tête des politiques, des intellectuels et des francs-maçons (catégories cumulables), leur vision du monde en sera simplifiée, sans pour autant en devenir simpliste. L'Orient, réputé compliqué, restera certes, pour bonne part, religieux. Amérique du Sud et Sud de l'Amérique du Nord, Afrique, Asie en grande partie et Europe orientale vivront donc dans un rapport en partie religieux à l'Islam. Mais l'Europe de l'Ouest, le Canada, le Nord des États-Unis lui opposeront une sorte de vide métaphysique. Par ailleurs, le bouddhisme et l'hindouisme devraient résister.

La question demeure de savoir si la partie de l'Islam située dans les territoires désacralisés se verra ou non diluée dans la modernité, aussi bien pour ce qui est de la fécondité que de la religion. Les trop rares statistiques qui renseignent sur les croyances et les pratiques des personnes d'origine musulmane en Occident montrent que c'est déjà en partie le cas et qu'il est en conséquence hasardeux de leur assigner une croyance et une pratique massives.

Et les francs-maçons avec la force du GADLU face à Allah ? Aura-t-il résisté lui aussi ? Ce n'est pas l'article dont nous parlons qui pose cette question, mais nous qui insistons sur cet aspect, en une modeste contribution à l'exégèse « houellebecquienne ».

Signalons au passage que le « guénonisme » pourrait apporter une solution à certains orphelins du christianisme. Après avoir commencé dans un catholicisme intransigeant, continué dans la pensée védique hindoue, René Guénon s'est, en effet, retiré dans l'Islam à partir de 1931. La conversion des spiritualistes est donc toujours possible, s'ils veulent bien élargir les canons de la sainte Régularité, laquelle, quoi qu'il en soit, ne pèsera plus très lourd en 2050. Quant à l'an de grâce 2084, laissons à Boualem Sansal le soin d'imaginer ce qu'il en sera et espérons simplement que les textes de ce blog seront archivés pour une rubrique à venir : « futur antérieur ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents