Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


"Migrance", l’histoire et la mémoire de l’immigration

Publié par Rédac' sur 18 Décembre 2015, 07:37am

Catégories : #livres

"Migrance", l’histoire et la mémoire de l’immigration

Cette revue semestrielle s’appuie sur un organisme de recherche et de création culturelle appelé Génériques. Créée en 1987, cette entité a commencé à travailler en 1992 à un inventaire national des sources d’archives publiques et privées sur l’histoire des étrangers en France depuis 1800. Quatre tomes ont déjà été publiés et sont disponibles sur le site Odyssée. L’association produit également des expositions et organise des formations.

Quant à la revue Migrance, elle a sorti depuis 1993 pas moins de 49 numéros, dont 6 spéciaux. Les deux plus récents ont été consacrés :

-aux femmes dans l’immigration, XIXe et XXe siècles. « Loin de l’idée répandue selon laquelle les femmes auraient surtout accompagné les hommes dans l’immigration, et que leur place se limiterait essentiellement à la dimension domestique et maternelle, ce numéro contribue à sortir les femmes immigrées de la double invisibilité (femmes et immigrées) dans laquelle la recherche historique les confinait jusqu’alors, et à leur rendre leur pleine place dans l’histoire commune. Composé de témoignages, de retours d’expérience et d’articles scientifiques, ce numéro témoigne de la richesse de l’histoire de l’immigration au féminin ainsi que des enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels qui la caractérisent » ;

-aux liens entre la Révolution des Œillets et l’immigration portugaise. « Le 25 avril 1974, le soulèvement du Mouvement des forces armées (MFA), connu sous le nom de Révolution des Œillets, met fin à près de 50 ans de dictature (1926-1974), à une guerre coloniale en Afrique et instaure la liberté et la démocratie politique au Portugal. Il y a alors 750 000 Portugais en France, pays où, depuis 1960, ils étaient les plus nombreux à émigrer. Que signifie le soulèvement du 25 avril 1974 pour les Portugais de France de l’époque ? Comment s’insèrent-ils dans cette histoire, et quel rôle ont-ils joué pendant et après la Révolution des Œillets ? Quels rapports la Révolution a-t-elle établi entre le nouvel état portugais et ses émigrés ? Quelles traces la Révolution de 1974 a-t-elle au sein de l’immigration portugaise ? »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents