Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


L’athéisme dans le monde. Une progression générale dans la diversité

Publié par Rédac' sur 31 Janvier 2016, 10:25am

Catégories : #livres

L’athéisme dans le monde. Une progression générale dans la diversité

L’association belge des athées a publié le premier volume d’une collection, Études athées. Les articles proviennent pour partie d’un colloque réalisé à Bruxelles en octobre 2014 sur la situation de l’athéisme dans le monde. Les six contributions traitent d’ères géographiques peu connues sous cet aspect, dans un cadre général, lui aussi peu familier et quelque peu contre-intuitif : l’athéisme progresse partout dans le monde, y compris en Arabie Saoudite, même si dans une bonne dizaine d’États, les athées risquent la peine de mort. Les enquêtes internationales menées par l’institut Gallup le montrent sans contestation possible.

Après une introduction de Patrice Dartevelle, on trouve trois textes consacrés au vieux continent : « Athéisme et orthodoxie en Europe orientale et du Sud-Est » par Olivier Gillet ; « Discriminés, mais pas stigmatisés ou solitaires. La situation des athées en Pologne » par Joszef Laptos ; « Pourquoi l’Italie n’est pas faite pour les athées. Les raisons historiques » par Nicoletta Casano. Jean-Pierre Bacot traite pour sa part de « L’Athéisme en Amérique du Nord » et Jean-Michel Abrassart écrit sur « Le Japon est-il un pays athée ? Religions, superstitions et incroyances au pays du Soleil Levant ». L’ouvrage se termine par une contribution de Dominique Avon : « L’athéisme face aux pays majoritairement musulmans ».

L’intérêt de ce premier numéro est d’interroger des situations historiques et anthropologiques différentes, en un pas de côté nécessaire à l’élargissement d’une réflexion sur l’athéisme, en dehors de l’Europe occidentale. La revue annonce d’autres publications. Il n’est guère étonnant que cette revue naisse en Belgique où le mouvement athée est bien structuré, porté en partie par des universitaires, alors que dans d’autres lieux, dont la France, l’athéisme, fût-il désormais massif, n’est que très peu structuré, même s’il existe une Union des athées, fondée en 1970 et une Tribune des athées, les deux semblant assez confidentielles.

Commenter cet article

Jean Pierre 15/02/2016 22:08

C'est vrai aussi que l'athée sait reconnaître les siens !

Dominique 15/02/2016 00:39

C'est vrai que Dieu, lui, il sait reconnaître les siens

rigo 15/02/2016 21:41

Si vous avez ouvert ne serait-ce qu'une seule fois la Bible, vous êtes censé savoir que D.ieu reconnait l'être humain, tous les êtres humains sans distinction. De plus vous citez une phrase apocryphe. Apocryphe parce qu'elle ne résiste pas à l'examen historique et que pour autant elle se trouve instrumentalisée par les athées depuis deux siècles... Oui, il y eu la croisade contre le catharisme, oui il y eu l'Inquisition. Oui, en Amérique du Sud au XVIème siècle, les massacres ont été nombreux, mais à d'autres époques de l'Humanité. Qui ne le reconnaîtrait pas ? Pour autant, l’Église catholique romaine, à laquelle je trouve bien des défauts, peut-elle être comparée dans ses errements datant de l'époque médiévale et de la Renaissance, aux massacres de masse planifiées par les grands régimes totalitaires et athées du XXème siècle ? En nature historique, en nombre de victimes, en intention, l'Inquisition est-elle comparable à la destruction des Juifs d'Europe et de toutes les autres victimes, destruction massive planifiée de bout en bout, à l'Holodomor et aux autres tueries de masse staliniennes planifiées, aux conséquences assumées du Grand Bon en avant maoïste à tout le moins planifié ? Poser la question, c'est y répondre... Ceci étant écrit, je m'attendais bien évidemment à votre remarque toute systématique, car les athées ne supportent pas qu'on leur rappelle ce que j'ai écrit plus bas, à savoir que les grands régimes criminels de l'Histoire qui planifièrent leurs éliminations de masse, les plus grandes éliminations de masse de l'Histoire, furent tous des régimes modernes et athées. Je peux même aller plus en avant : c'est la modernité qui a permis l’athéisme, c'est la modernité qui a permis ces idéologies monstrueuses qui dérivent en particulier de l'athéisme, c'est la modernité qui a permis ces meurtres de masse. La modernité, c'est beaucoup de progrès pour l'Humanité, mais ce n'est pas que cela...

ginette 15/02/2016 12:01

Je serai plus tenté de penser qu'un mystique engagé dénué de tout égotisme sait qu'il existe une réalité spirituelle... Les expériences de grâce chez les mystiques chrétiens ou de sérénité ou d'illumination en Orient l'attestent. Au passage et pour D. la citation est une surenchère fort déplacée vis à vis du texte de rigo. Mais il n'est pas interdit de faire dans l'exotérisme...

subodi 14/02/2016 19:14

Excellente réplique de rigo !

rigo 14/02/2016 13:46

En espérant qu'ils nous instruisent sur les trois grands régimes politiques athées de l'Histoire : l'Allemagne nazie, l'Union Soviétique et la Chine communiste de Mao et sur la corrélation possible entre athéisme et meurtres de masse.

jean-pierre bacot 16/02/2016 17:09

Religion civile que l'athéisme des dictatures citées.
Il faut en effet distinguer entre athéisme forcé et athéisme de choix.
D'ailleurs, dans le premier cas, la religion revient très vite tandis que dans le second, elle recule année après année
Aujourd'hui, les sociétés où l'on croit le moins, sans exception aucune, sont les plus civilisées celles où les femmes sont les mieux traitées et les droits de l'homme les mieux respectés.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents