Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


À propos de « Franc-maçonnerie et internet sont-ils compatibles ? » de Jiri Pragman (Dervy, 2016)

Publié par Rédac' sur 4 Août 2016, 19:15pm

Catégories : #livres

À propos de « Franc-maçonnerie et internet sont-ils compatibles ? » de Jiri Pragman (Dervy, 2016)

Jiri Pragman est l’un des pionniers de l’internet maçonnique. Il a en effet créé en 2004 le blog Hiram.be, qu’il a dirigé pendant une décennie. Il est par ailleurs le grand ordonnateur de «Masonica, la Journée du livre maçonnique » qui a lieu tous les deux ans à Bruxelles. L’auteur vient de publier chez Dervy un petit livre qui se propose de répondre à une question fort intéressante (96 pages, 8,5 euros, collection « les outils maçonniques du XXIe siècle): "La franc-maçonnerie et internet sont-ils compatibles?"

Jiri Pragman envisage d’abord la manière dont les obédiences se présentent sur la toile, avec ce que cela peut impliquer comme forme nouvelle de recrutement. Il montre également comment l’accès à une masse d’informations spécialisées modifie la préparation des travaux personnels et pointe le nouveau mode d’échange que les réseaux sociaux permettent hors-loge. Il pose également les nouvelles limites de la discrétion qui ne sont pas sans poser de lourds problèmes déontologiques. Reste enfin le fantasme d’une loge purement virtuelle. En fait, c’est une nouvelle dimension qui est apparue pour la maçonnerie avec l’internet, mais qui ne remet pas fondamentalement en cause un modèle éprouvé de coprésence physique. On peut d’ailleurs se demander comment peuvent bien se comporter en loge ceux qui jouent les « trolls », ces imprécateurs-pollueurs de débats en ligne.

Jiri Pragman conclut son ouvrage par un appel à intégrer dans la formation des francs-maçons la communication de l’information par voie numérique et la présence en ligne, dans la mesure où il estime qu’il y va de la responsabilité de chacun quant à la distance qu’il adopte et aux traces qu’il laisse. Celles-ci peuvent être relevées par des sympathisants, mais aussi par des ennemis. Car l’auteur est également un spécialiste de l’antimaçonnisme, thème sur lequel il a publié un ouvrage en 2014 : L’Antimaçonnisme actuel (Télélivre).

Un tel élargissement de la formation, soulignerons nous, apparaît cruciale, non seulement pour ce qui tient à une nécessaire adaptation à la modernité, mais aussi à toute fin d’éviter une nouvelle forme de fracture numérique. Il existe déjà en effet des maçonnes et des maçons qui consultent les blogs, les prolongements sur Facebook et Tweeter et d’autres qui s’y refusent.

On ne peut que se réjouir sur ce blog ami du nôtre, celui que fonda Pragman et qu’a repris Gérard Plumecocq, que la question de la présence de la franc-maçonnerie sur la toile produise enfin ces premières analyses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents