Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


À propos d’Humanisme n° 313

Publié par Rédac' sur 25 Décembre 2016, 22:30pm

Catégories : #livres

Excellente livraison du numéro 313 d’Humanisme (novembre 2016), le magazine édité par le Grand orient de France. Samuel Tomé explique dans la préface du dossier « Les limites de l’extrême » qu’il intitule « l’ennemi »que les maçons ont eu du retard à l’analyse des transformations de l’extrême droite. La rédaction a convoqué huit chercheurs parmi lesquels Pierre-André Taguieff et Stéphane François, lequel traite à la fois de la fachosphère et des rapports de l’extrême droite et de la violence politique entre 1962 et 2010. Le sujet s’en trouve excellemment traité avec des articles courts, mais percutants. La critique de l’inaction des gouvernements, français compris, signée Alexandre Dorna, en aura énervé quelques uns, dont notre confrère du blog 3, 5, 7 et plus qui titrait à ce sujet il y a peu « Adieu Humanisme ». Mais on ne peut traiter pareil sujet sans faire de vagues.

Le reste du numéro est composé d’un grand nombre de notes de lecture qui recouvrent des thèmes aussi variés que cruciaux, politiques, culturels et scientifiques, et de quelques travaux de loges choisis. On ne peut que féliciter la rédaction de doter les lecteurs de ce trimestriel d’un pareil outil de réflexion qui fait preuve d’un utile décalage par rapport à ce qui est proposé par les médias, fussent-ils de qualité. On pourrait résumer la teneur du numéro par une recension signée Philippe Foussier (sur laicite-republique.org) d’un livre d’Yves Michaud, Contre la bienveillance, « réveillez-vous mes sœurs et mes frères » aurait pu être le titre d’un appel à une vigilance informée et profondeur et dégagée des naïvetés coupables.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents