Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


La mort annoncée des religions traditionnelles... Coda par Jean-Pierre Bacot

Publié par Rédac' sur 23 Janvier 2017, 13:06pm

Catégories : #articles

Un certain nombre d’événements récents semblent avoir réveillé la méfiance anticléricale et pourraient donner à penser que le déclin du catholicisme en France que nous avons annoncé dans notre série de quatre articles, ne serait que pure spéculation. D'où ces précisions qui nous semblent utiles à désembuer les parebrises.

Le programme de François Fillon qui lui a permis de remporter la primaire de la droite et du centre, les vitupérations de Marion Maréchal-Le Pen sur la défense des valeurs chrétiennes, la soudaine visibilité de Jean-Frédéric Poisson, successeur de Christine Boutin à la tête du parti chrétien-démocrate, ou encore l’élection d’un prêtre à la tête d’une université strasbourgeoises, infèrent-ils nos pronostics ?

Nous pensons à rebours que c’est d’un passé par eux regretté que parlent aujourd’hui ceux des politiques qui promettent peu ou prou le retour à une civilisation paroissiale et aux valeurs catholiques traditionnelles. Le déclin qu’ils regrettent publiquement est en effet, hélas pour eux, inéluctable et, à moins de les prendre pour des idiots doublés d'incultes, il doivent bien le savoir, mais se bouchent les yeux, à la possible exception de celles et ceux qui croient encore à une intervention de la providence.

En dehors des données quantitatives que nous rappellerons ici très brièvement, puisque nous les avons largement détaillées précédemment, principalement dans le premier article, l'effectif des prêtres prévu en France pour 2020 est d'environ 10 à 11000, la population concernée étant dotée d’un âge médian de 75 ans. De l’aveu même de l’Eglise, il faut s'attendre à une quasi disparition du clergé catholique français que nous posons avec un minimum de connaissances arithmétiques acquises à l’école publique, autour de 2030-2035.

On notera que les évêques ne sont pas du tout sur les positions passéistes des politiciens de droite et d'extrême droite qui se trouvent coupés sur ce plan non seulement d'une connaissance du terrain, mais aussi d'une relation possible avec la hiérarchie catholique. Julien Vercel a analysé sur ce blog la dernière déclaration de l’épiscopat français, dont il serait difficile de ne pas noter qu’elle est passablement progressiste, pour ne pas dire ouvertement rationaliste et, en tout état de cause, nullement nostalgique.

La plupart de celles et ceux qui disent apprécier les positions réactionnaires de certains hommes et femmes politiques sur le plan religieux ne sont pas eux-mêmes pratiquants et prennent souvent des libertés avec les croyances traditionnelles. Comme on le dit familièrement, ils s'arrangent plus que jamais avec le seigneur. Peut-être est-il pour eux très délicat de faire le deuil de leur enfance, peut-être est-il difficilement pensable de ne pouvoir parler avec l’Islam de religion à religion, mais de post religion à religion, peut-être est-il impossible d’imaginer une nation pure et sans tache sans un ciment religieux. Il faudrait de longues enquêtes pour savoir ce qui se joue dans cette coda, cet écho, ce rebond, ce qu'on appellerait  un moment vintage, s'il s'agissait seulement d'esthétique.

Notons un dernier point, qui nous fournira sans doute l’occasion d’autres écrits: ce n’est pas le règne de l’athéisme triomphant que nous annonce la mort clinique prochaine du catholicisme en tant qu’il est catholique, c’est à dire structuré autour d’un clergé, mais un univers que l'on qualifiera provisoirement de post-religieux spiritualiste, très individualisé et donc loin de pouvoir refaire église. Certes, il restera longtemps, surtout dans la partie la plus âgée de la population, un grand nombre de personnes qui se diront chrétiennes, principalement catholiques et que l’on pourra considérer comme des chrétiens culturels et qui, quoi qu’il en soit, seront pour leur grande majorité sortis du dogme et se sentiront libres de penser leur spiritualité sans supporter de contrainte.

Il y eut des renouveaux catholiques après la Révolution, au début du XXème siècle, accompagnés par des artistes, des écrivains, des musiciens. Rien de cela ne s’annonce aujourd'hui. Dieu est mort depuis pas mal de temps. Le Grand architecte lui a succédé dans certains milieux comme entité dont chaque spiritualiste possède sa petite idée. Quant à l’athéisme, il  progresse tranquillement. Il devrait être majoritaire en France  autour de 2050. Non seulement le petit Jésus ne sera pas revenu, mais nombreux seront ceux à douter de son existence, en dehors d'un fait littéraire.

Signalons pour conclure une étude projective internationale du Pew Forum  qui donne, pour la France les résultats suivants :

 

 

La mort annoncée des religions traditionnelles... Coda par Jean-Pierre Bacot

Commenter cet article

Jpb 27/01/2017 15:00

À lire dans le quotidien liberation de ce vendredi matin l'appel désespère fait par l'église de France à des prêtres africains. Une sorte d'emplâtre sur une jambe de bois
Quelle que soit la qualité de ces curés plus croyants sans doute que les derniers des gallicans cela ne faut que reculer de quelques mois l'échéance et même en souligner l'imminence,,,

Arthur 24/01/2017 17:55

Donc, si je comprends bien vers 2040, il y aura en France une petite moitié de chrétiens qui n'auront plus de clergé. A-t-on jamais vu ça dans l'histoire de quelque religion que ce soit? Sûrement pas, d'où l'utilité de ces recherches qui relativisent les manifestations diverses et avariées qui pourraient laisser croire à un renouveau catholique. Le cadavre bouge encore...

pleureuse 24/01/2017 17:51

Les crocodiles seront de sortie

Lionel MAINE 24/01/2017 07:48

Sur ces tombeaux, je ne verserai pas de larmes !!!

MG RENAULT 23/01/2017 21:28

Merci pour ces précisions bien utiles.
FRATERNITE

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents