Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


À propos de « L’affaire de la Sapinière. Intégrisme et catholicisme intégral » d’Émile Poulat

Publié par Rédac' sur 22 Mars 2017, 22:15pm

Catégories : #livres

JPB

Un livre à redécouvrir : celui que le grand sociologue du religieux, Émile Poulat a publié en 1969 chez Casterman. Il s’agit d’une véritable somme, jadis éditée à 6000 exemplaires, mais aujourd’hui introuvable et rééditée par L’Œil du Sphinx qui a eu l’heureuse idée de nous le signaler.

L’ouvrage est consacré à une société catholique fondamentaliste italienne, la Sapinière, fondée en 1909 à Rome par Mgr Umberto Benigni (1862-1934), un prélat très antirépublicain et antimaçonnique, proche des fascistes mussoliniens. Le nom latin de ce mouvement était Sodalitium Pianum (la compagnie de Pie). Contestée par nombre d’ecclésiastiques dès 1915, officiellement dissoute en 1921, la Sapinière continua cependant de longues années son action souterraine.

Poulat s’est attaqué aux archives de cette structure et aux textes de Benigni, ce qui lui a permis de relire l’histoire d’un véritable réseau d’espionnage. Il s’est en effet agi pour cette organisation qu’avait mise au point Benigni de lutter, par tous les moyens, à la fois contre le modernisme dans L’Église catholique romaine et contre les ennemis traditionnels de la gauche laïque, voire révolutionnaire en Italie, mais avec des ramifications internationales, la situation de la France servant de repoussoir. Poulat qui a tout compilé, publié et analysé jusqu’aux correspondances de l’évêque ne réduit pas la Sapinière à une société purement réactive, il souligne aussi son caractère conservateur et agrégatif. Il en fait l’ancêtre dogmatique autant qu’organisationnel des mouvements intégristes catholiques dont celui qui se produisit en France.

À propos de « L’affaire de la Sapinière. Intégrisme et catholicisme intégral » d’Émile Poulat

Ce texte fort dense apparaît essentiel à la compréhension des racines d’un phénomène qui accompagne la sortie du religieux, cette crispation contre ce qui est considéré comme un risque de dilution de la tradition dans la modernité.

Ajoutons que le titre « La Sapinière » a été repris par un site catholique intégriste français, créé en 2012 par ceux qui refusent l’évolution et une forme de ralliement à l’Église officielle, prôné par la fraternité sacerdotale Saint Pie X, fondée par Marcel Lefèvre (1905-1991). Ces radicaux n’hésitent pas à défendre la mémoire des miliciens ayant sévi sous l’Occupation.

Selon ce site, « la Sapinière est le pseudonyme donné en France à une organisation, plus ou moins secrète, créée sous le patronage de S. Pie X, le Sodalitium Pianum. Son chef, Mgr Umberto Benigni, fut, de 1906 à 1911, le collaborateur du cardinal Merrydel Val, comme sous-secrétaire aux Affaires ecclésiastiques extraordinaires, spécialement chargé du service de presse. Une lettre du cardinal de Lai au Sodalitium (25 févr. 1913) atteste que Pie X avait été mis au courant du projet, formé par Mgr Benigni, de fédérer, sous un comité romain, ‘différents groupes de catholiques qui, partageant les mêmes sentiments de foi entière et inconditionnée selon les directives du S.-Siège’, s’étaient constitués en plusieurs pays. Trois billets du pape, respectivement datés des 5 juill. 1911, 8 juill. 1912 et 6 juill. 1914, ont exhorté les membres du Sodalitium ‘à poursuivre l’œuvre bien commencée, combattant le bon combat en particulier contre les erreurs et les ruses du modernisme aux formes variées, pour l’Église de Dieu et le S.-Siège contre leurs ennemis du dedans et du dehors’ ».

Preuve est donc apportée que la mémoire  de cette machine de guerre politique et idéologique est toujours vivante à l’extrémité droitissime du spectre catholique en voie de déshérence, cette décrue étant évidemment mise chez ces idéologues au débit des modernistes.

Commenter cet article

Poudre arrêt curé 23/03/2017 19:15

Avoir peur, voulais-je écrire, si mes doigts n'avaient pas fourché.
La manif' pour tous plonge avec Fillon, des évêques vont peut-être
finir en taule pour avoir couvert des dizaines de crimes pédophiles.

Poudre arrêt curé 23/03/2017 12:51

Faut-il avoir encore leur de ces queues de comètes venimeuses?
Question à l'étude ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents