Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


À propos du « Dictionnaire des féministes. France XVIIIe-XIXe siècle » sous la direction de Christine Bard et Sylvie Chaperon

Publié par Rédac' sur 18 Mars 2017, 14:42pm

Catégories : #livres

Rédac'

Ce dictionnaire vient de paraître aux Presses universitaires de France (PUF).  Il a été réalisé sous la direction de Christine Bard et Sylvie Chaperon. Il comporte pas moins de 1 770 pages, 421 notices biographiques et 137 notices thématiques dont une sur la franc-maçonnerie rédigée par Jean-Pierre Bacot, le tout pour la modique somme, vu  l’importance du travail... de 32 euros !

Qu’est-ce que le féminisme, au juste ? Ce dictionnaire apporte une réponse large (la contestation de l’inégalité entre les sexes), plurielle (les mouvements de femmes, les philosophies ou idéologies qui les nourrissent) et contextualisée. Il n’existe pas en effet de définition universelle et diachronique du féminisme, forme de résistance à un contexte oppressif spécifique. La diversité des vies de militant.e.s, des moyens d’action et d’expression, des revendications et objectifs montre au contraire combien le féminisme prend les couleurs du temps et des lieux qu’il investit. Mais il est aussi, en retour, une force de transformation culturelle sociale et politique de tout premier plan.

Issu de recherches universitaires récentes, ce dictionnaire est à la fois biographique et thématique. Il rend compte, avec méthode et pédagogie, de toute la richesse du mouvement féministe en France. Il pourra accompagner les découvertes et les approfondissements pour tous les publics, à l’université, dans les médias, dans les mouvements militants. En effet, le féminisme reste un mouvement peu connu. Il est pourtant à l’œuvre dans l’une des plus profondes transformations sociétales des deux derniers siècles : le recul de la domination masculine, les progrès de l’égalité des sexes et des libertés, la mise en question de la différenciation hiérarchisée (le genre). Toutes ces luttes sont toujours d’actualité, même si le féminisme d’aujourd’hui se différencie de ce que furent les premières mobilisations collectives pour les droits civils et politiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents