Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'étude critique et académique du fait maçonnique, complémentaire de la revue du même nom. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.

Pour les alchimistes en herbe : une rareté bibliophile sur la spagyrie, voie végétale

Rédac'

Si l’alchimie sèche pratiquée devant un athanor avec du feu et avec précautions d'usage est connue de tous, la spagyrie l’est beaucoup moins. Il s’agit, nous disent ses promoteurs, d’un art de l’alchimie végétale, version qu'on qualifiera malicieusement d'écologique, consistant à séparer et combiner les principaux constituants des corps, une méthode rendue célèbre par Paracelse au XVIème siècle.

Des maçons « égyptiens », adeptes du rite de Memphis-Misraïm, viennent de réaliser une expérience de ce type. Ils en présentent le  résultat dans un traité d’alchimie opérative sous les noms d’Alnilam et Sadachbia.

Pour partager cette aventure, ils ont édité vingt exemplaires de ce travail qu’ils ont enfermé dans un coffret vendu au prix de 39€, présenté dans une boite blanche et enveloppé de papier de soie qui se déploie sur 20 pages comportant textes et gravures. La commande se fait en ligne sur le site musee.bigcartel. Avis aux bibliophiles, s'il en existe encore...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Ils ont peut-être lu les cours du spagyriste Feu Jean Dubuis. Alchimie opérative ? C'est clinquant...
Répondre