Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


À propos de « Hémisphère gauche. Une cartographie de la pensée critique » de Razmig Keucheyan

Publié par Rédac' sur 17 Juillet 2017, 21:35pm

Catégories : #livres

Jean-Pierre Bacot

Cet ouvrage extrêment dense a déjà connu deux éditions à La Découverte en 2010 et 2013 et c’est la seconde qui est aujourd’hui proposée en livre de poche (442 pages, 13€). Le pari est tenu, puisque nous est offerte une exceptionnelle cartographie des thématiques et des auteurs concernant les réflexions critiques progressistes contemporaines.

Cela commence par un parti pris étrange, mais heuristique, l’analyse fouillée de la défaite de la pensée critique entre 1977 et 1993 et se poursuit par une « brève histoire » de la nouvelle gauche entre 1956 et 1977.

L’objectif de l’auteur, professeur à Bordeaux, spécialiste, entre autres thèmes, du constructivisme, n’est pas d’établir une chronologie, ni une anthologie, mais bien une cartographie de pensées qui cohabitent, s’affrontent ou s’hybrident, selon les cas.

Dans une typologie joyeuse, l’auteur classe les penseurs critiques en six catégories : les convertis, les pessimistes, les résistants, les novateurs, les experts et les dirigeants, avant de s’attaquer en deux parties aux théories : les systèmes et les sujets.

Soulignons que chaque thématique est éclairée de tout ou presque ce qui s’est pensé à son propos. « La joie d’être communiste chez Toni Negri et Michel Hardt », « Le renouveau des théories de l’impérialisme », « L’État nation : persistance ou dépassement », « Capitalismes anciens et nouveaux », une vingtaine d’auteurs sont convoqués sous ces thématiques systémiques et autant sur les « sujets » choisis. De ce côté là, « L’événement démocratique », « Post-féminités », « Classes contre classes », « Les théories conflictuelles » balayent également large.

Supposons que la question du dépassement ou de la persistance de l'Etat-nation vous intéresse en ce moment, vous retrouverez Benedict Anderson, Tom Nairn, Jürgen Habermas, Etienne Balivbar, Wang Hui les théoricien de la nouvelle gauche chinoise et Giogio Agamben. Puis vous vous reposerez un peu et attaquerez ensuite le dossier du post-féminisme, ou celui des identités conflictuelles. Concernant ce dernier thème, la nécessité d'une réflexion apparaît urgente et ce livre fournit un outil qui sera désormais plus accessible. Il l'est d'autant plus que si la lecture du livre de Keucheyan est parfois ardue, l'auteur ne jargonne en aucun moment.

Soulignons enfin que l'’un des intérêts majeurs de cet ouvrage à l’érudition compréhensive sans faille est son ouverture internationale. L’auteur se demande en conclusion si ces théories vont pouvoir ou non continuer à irriguer la pensée révolutionnaire. Conscient d’avoir négligé dans son travail la question écologique qu’il a étudiée par ailleurs (La Nature est un champ de bataille. Essai d’écologie politique, Zones, 2014), il plaide également pour la mondialisation et en tout cas la multi polarisation d’une pensée critique qui a tendance à devenir essentiellement américaine, les universités des États-Unis ayant tendance à attirer les meilleurs talents, d’où qu’ils viennent. Le capitalisme recrute paradoxalement les plus intelligents critiques de son système.

Comme son titre l’indique, l’ouvrage ne prend pas en compte l’univers de la critique de droite, négligeant les territoires de l’anti-modernité. Une vision générale des deux hémisphères est-elle pensable ? La question sera ici posée.

Commenter cet article

MG RENAULT 18/07/2017 09:47

Merci pour les informations.
Novateurs essayons.
Un nouveau monde construisons
Bon courage à tous
FRATERNITE

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents