Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'étude critique et académique du fait maçonnique, complémentaire de la revue du même nom. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.

Les Traditionalistes se modernisent

Rédac'

 

Fondée juste avant mai 1968, la Loge nationale française (LNF) commença sa tranquille existence avec trois loges venues de la Grande loge nationale française - Opéra (GLNF-Opéra), devenue Grande loge traditionnelle et symbolique Opéra (GLTSO). Pour son cinquantenaire, elle évolue en se féminisant. Après avoir créé une branche mixte en 2015, elle a décidé de fusionner l’ensemble de ses loges au sein des Loges nationales françaises unies (LNFU), obédience qui devrait désigner son Grand maître le 9 juin. C’est Marc Mirabel, ancien président de la LNF qui assure par intérim la direction des LNFU, lesquelles comprennent des loges masculines et mixtes.

 

Cette petite obédience travaillant au Régime écossais rectifié (RER), au Rite émulation et au Rite français traditionnel bénéficie d’une solide réputation due à ses nombreuses loges de recherche à dominante historique et à sa proximité avec une revue de grande qualité Renaissance traditionnelle. La présence de Roger Dachez, l’un des référents de la franc-maçonnerie française, parmi les dirigeants, augmente, s’il le fallait, cette notoriété.

 

Il semble que cette nouvelle structure à la fois traditionnelle et mixte, n’ait pas renoncé à participer à la renaissance d’une confédération d’obédiences traditionalistes françaises, au cas où la susceptibilité de certaines structures viendrait à baisser d’intensité. Traditionaliste est bien le mot, car à la LNF, le GADLU est explicitement Dieu. Elle compte environ 350 membres avec au moins huit loges de recherches sur un total de 25 à 30 ateliers. La LNF a également  créé  une « Académie de la connaissance maçonnique » dont nous avons rendu compte de la naissance en juillet dernier. Ce que notre confrère, le blog « 3, 5, 7 et plus » considère comme « une marginalité groupusculaire » constitue une fierté pour un groupe qui procède d’un certain élitisme affirmé et dont les publications, dont nous rendons compte régulièrement, font référence.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article