Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'étude critique et académique du fait maçonnique, complémentaire de la revue du même nom. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.

Dans le désert catholique les « tradis » s’excitent sur le partage des oasis

Arsène

Certains sites de la fachosphère se prennent à rêver de contrôler bientôt la moitié des oasis de ce qui se  finit de se constituer aujourd’hui comme désert concernant le paysage catholique français. Ils n’ont probablement pas tort, dans la mesure où les « modernistes » se trouvent dans un tel état de faiblesse et la nature ayant une sainte horreur du vide clérical, ils se trouvent désormais courtisés.

 

Sur 84 nouveaux diocésains et 38 réguliers ordonnés cette année,  un quart  relève de la mouvance traditionaliste et un autre de la sensibilité charismatique. Riposte-catholique.fr,  site fondamentaliste, reprend les chiffres officiels et fournit le détail de la répartition en instituts et congrégations. Rappelons, pour justifier s’il en était besoin notre métaphore du désert : un bon millier de prêtres disparait ou démissionne chaque année. Le dégât se détaille diocèse par diocèse.

 

Sur Riposte-catholique.fr, la variété et la qualification des implantations  sont également très précises, l’accent étant donné sur les postes que 53 Evêques auraient déjà confiés à des traditionalistes. Officiellement, nous en sommes aujourd’hui en France à 12 054 paroisses catholiques, réparties en 104 diocèses, avec 15 863 prêtres, 5 430 religieux, 24 971religieuses, toutes et tous voyant leur moyenne d’âge augmenter. La moitié des prêtres français ont plus de 75 ans. Le point que nous appellerons quasi zéro est toujours prévu dans une quinzaine d’années, vers 2032. À cette date, notre blog devrait avoir davantage d’abonnés que l’Église de prêtres.

 

Ce paysage est délaissé par les sociologues qui ne semblent plus être concernés par l’affaire, dès lors que le catholicisme devient la troisième religion nationale, derrière l’Islam sunnite et le protestantisme évangélique, la situation relevant désormais des post colonial studies, si tant est qu’elles existent en ce pays.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article