Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'étude critique et académique du fait maçonnique, complémentaire de la revue du même nom. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.

« Réseaux », la revue des sciences de l’information et de la communication : la saison 2020 est bien avancée

Jean-Pierre Bacot

Avec 222 numéros parus à ce jour, la revue Réseaux fondée en 1983 par Paul Beaud et Patrice Flichy est depuis longtemps un passage obligé pour tous les chercheurs de cette discipline désormais bien installée dans l’université : les sciences de l’information et de la communication. L’explosion des nouvelles technologies a bien évidemment élargi l‘espace de réflexion en termes d’orientation disciplinaire comme de géographie.

 

Les trois dernières livraisons donnent une idée de cette variété à la fois de thèmes et d’approches. Le mobile en Afrique, la conversation avec les robots, le rôle distractif et éducatifs des technologies pour les jeunes. Voici le détail des sommaires.

L’Afrique

« Une révolution mobile en Afrique subsaharienne ? « (Jean-Philippe Berrou et Kevin Mellet) ; « Le téléphone portable, promoteur de la santé comportementale dans les suds (Marine Ad Dahlah) ; « Ce que la téléphonie mobile fait à la musique ouest-africaine » (Emmanuelle Olivier) ; « Mon mobile, mon marché , usages du téléphone mobile et performances économiques dans le secteur informel dakarois » (Jean-Philippe Berrou, François Combarnous, Thomas Eekhout, Kevin Mellet) ; « Le Smartphone au service de la coordination informelle dans les casses automobiles d’Abidjan » (Jean-Marc Josset, N’da Philippe N’Guessan, Alain Rallet) ; « Allô, devin guérisseur ! , plasticité rituelle et usages du téléphone portable par les devins-guérisseurs à Madagascar » (Olivia Legrip-Randriambelo).

Un article est proposé en Varia : « Musées et financement participatif, nouvelles pratiques et représentations » (Marie Ballarini).

Les robots

Le numéro double 220/221 illustre la persistance du courant de l’ethnométhodologie qui cherche à traquer au plus près ce qui se passe entre les personnes et maintenant entre personnes et machines. Ainsi se voient proposés :

« Pourquoi ethnographier les interactions avec les agents conversationnels ? » (Julia Velkovska et Marc Relieu), « Tisser des liens, l’interaction sociale chez les  agents conversationnels » (Julie Cassel, traduit de l’Anglais par Julia Velkovska et révisé par Marc Relieu) ; « Les relations aux machines conversationnelles, vivre avec les assistants vocaux à la maison » (Julia Velkovska et Moustafa Zouinar en collaboration avec Clair-Antoine Veyrier ; « Une approche configurationnelle des leurres conversationnels » (Marc Relieu, Merve Sahin, et Aurélien Francillon » ; « Répondre aux questions d’un robot, dynamique des groupes adultes-enfants dans les rencontres avec un robot guide de musée » (Karola Pitsch, traduit de l’anglais par Marc Relieu et révisé par Julia Velkovska) ; «  ‘Je dois y aller’, analyse de séquences de clôtures entre humains et robot (Christian Licoppe et Nicolas Rollet) ; « Construire la ‘compréhension’ d’une machine, une ethnologie de la conception de deux chatbots commerciaux (Charlotte Estéban) ; «  Concevoir des machines anthropomorphes, ethnographie des pratiques de conception en  robotique sociale »  (Joffrey Becker) ;  « Robots, élevage et techno-capitalisme, une ethnographie du robot de traite » (Philippe le Guern).

Éducation et distraction

Dans une sociologie plus traditionnelle, le n°222, « Cultures juvéniles à l’ère numérique » propose sous la direction de Dominique Pasquier un dossier très au goût du jour. On en jugera par un sommaire éclairant sur les mutations à l’oeuvre : « Désinformation, non information ou surinformation. Les logiques d’exposition à l’actualité en milieu étudiant », (Julien Boyadjian) ; « Les dispositifs scolaires d’éducation au cinéma. Mise à l’écart ou prise en compte des pratiques adolescentes ? » (Cédric Barbier) ; « Les pratiques vidéoludiques des adolescents de 13-15 ans. Différentiations sexuées et rapport hiérarchisées entre les sexes » (Barbara Fontar et Mikhael le Mentec) ; « Les voies téléphoniques de l’émancipation des jeunes femmes en milieux musulman et chrétien au Cameroun » (Francis A. Fogue Kuate) ; « Snapchat à l’adolescence. Entre adhésion et résistances » (Yann Bruna).

En Varia, on lira : « L’enrôlement différencié des usagers dans les Livings Labs en santé et autonomie en France » (Valentin Berthou et Gérard Gaglio).

Comme toute revue universitaire qui se respecte, Réseaux propose également des notes de lecture.

Le dernier numéro de 2020, (n°223) sortira en décembre, avec un dossier sur « Activités et pratiques médiatiques au prisme de l’ethnoracialisation », coordonné par Franck Rebillard pour lequel appel à contributions a été lancé.

La revue est diffusée par les éditions de La Découverte, abonnement annuel, 160 euros. Pour tout renseignements contacter Aurélie Bur : aurelie.bur@enpc.fr

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article