Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CRITICA MASONICA

CRITICA MASONICA

Etude Critique et Académique du fait maçonnique, reflets de la revue. Envisage la Franc-Maçonnerie comme un univers culturel dont l’étude nécessite d’employer les outils des sciences humaines, de procéder à une nette séparation du réel et du légendaire et de procéder à la prise en compte de ce légendaire comme un fait social et historique.


De Hara-Kiri à Charlie ou les bornes de la tolérance

Publié par Joel Jacques sur 14 Janvier 2015, 19:58pm

Catégories : #articles

De Hara-Kiri à Charlie ou les bornes de la tolérance

La rédaction

Sans retracer ici la longue histoire de la presse satirique française et de ses rapports avec le pouvoir, il est cependant bon de rappeler ici que Charlie Hebdo a pris la suite fin 1970 d’un autre titre, Hara-Kiri hebdo. C’est par un mensuel qu’Hara-Kiri commença sa carrière en septembre 1960. Vendu essentiellement par colportage, il fut l’objet de deux interdictions en 1961 et 1966, assumant la violence et la pornographie qui lui étaient reprochés. Parallèlement à ce mensuel, l’hebdo « bête et méchant » apparut en février 1969. Deux couvertures célèbres auront conduit à son interdiction et à la naissance d’un clone, Charlie Hebdo. Après la tragédie de la discothèque de Saint-Laurent-du-Pont dans l’Isère, le « Cinq-sept », qui avait fait 146 morts, la première des Unes qui furent controversées représenta le 9 novembre 1970 (n° 93) des ruines fumantes avec ce titre en banderole : « Pendant les travaux, le bal continue ». À la suite de cela, le 16 novembre 1970 (n° 94), après la mort du général De Gaulle, la seconde consista en un cadre noir, avec cet épitaphe : « Bal tragique à Colombey : un mort ». Comme l’ont raconté les fondateurs, notamment Cavanna (Bête et méchant, Belfond, 1981), l’interdiction du périodique ne se basa non pas sur le texte, mais sur des détails trouvés dans la collection de l’hebdo à caractère sexuel, lesquels feraient sourire aujourd’hui.

Après quatorze années d’existence, Charlie Hebdo cessa de paraître entre 1982 et 1992. Comme Le Canard enchaîné, il souffrit de l’arrivée de la gauche au pouvoir. Hara-Kiri hebdo aura en tout état de cause installé le style d’une satire française moderne à caractère fortement anarchiste, revendiquant le mauvais goût et la provocation.

Mais l’époque a changé et c’est, comme on l’aura remarqué, la composante antireligieuse de cette démarche profondément critique qui a défini la nouvelle ligne de front. Exemple, cette Une du n°983, parue en avril 2001, et dérobé à un blog ami : La Maçonne, en hommage à ce qui fut en un temps lointain la publicité radiophonique d’Hara-Kiri. « Si vous ne pouvez pas l’acheter, volez-le ! ».

De Hara-Kiri à Charlie ou les bornes de la tolérance
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents